Uchitsu, Tokyo

26 Mai 2010 • Japon4 commentaires

Pas facile d’attaquer lorsqu’on a été ébloui par tant de paradoxes et de contradictions appartenant à une culture si différente et par bien des aspects complémentaire de la nôtre (c’est sans doute ce qui explique cette fascination qu’exercent les japonais chez nous et inversement). Pas de long discours, non, Osaka, Tokyo, Kyoto, des paysages et surtout des gens… Styles azimutés, uniformes, codes, us, coutumes, épure, souci du détail, discrétion infime ou déchainement collectif, tout reste à comprendre, appréhender ou observer, j’aurais pu rester épier des heures durant. Mais sur ce blog, pas d’exhaustivité à tout prix, quelques visions et quelques ingrédients de gourmandise seulement.

Voici l’un de mes plus jolis moments, une rencontre, un lieu, une cuisine, c’était à Tokyo chez Takahisa Uchitsu dans le quartier d’Ebisu. Je vous passe la complexité de la recherche du lieu, les « adresses » à Tokyo n’en sont jamais vraiment, les noms des restaurants rarement indiqués en latin, bref, une fois la porte coulissée, le comptoir pour 8 personnes de Monsieur Uchitsu s’ouvre à nos yeux avec ses incroyables branches d’érable illuminées en fond…

358-UchitsuEt devant nous, le plateau des festivités, toutes les familles d’ingrédients qui passeront en tempura. Voici quelques extraits, pas tout, dans le but de vous éviter un étourdissement. La bouche va nous brûler, les papilles vont être en émoi à la vue de ces ingrédients qui s’apprêtent à sauter dans le grand bain. J’ai appris que ce bain et cette très légère friture n’étaient justement destinés qu’à rehausser le goût des ingrédients, la cuisson courte permettant aux légumes comme aux poissons d’être saisis un bref instant et de révéler tous leurs arômes. A mi chemin, quelques tranches d’aubergines glacées et incroyablement fruitées nous rafraîchiront la bouche et l’esprit.

358-Uchitsu2

Mise en bouche tout d’abord de ce menu omakase (le chef dirige), langue d’oursin, bœuf cru, assaisonnement.

358-Uchitsu3

Petit poisson ne deviendra pas grand…

358-Uchitsu4

Asperges dodues.

358-Uchitsu5

Mince, je crois que je n’ai jamais mangé meilleur thon, servi ici avec du wasabi fraîchement râpé devant nous à la peau de requin (un objet qui me fascine littéralement).

358-Uchitsu6

Corps de crabe tout rond, on gratte, on gratte encore, jusqu’à parvenir aux œufs nous dit-on. Odieusement bon.

358-Uchitsu7

Thé et dessert simple, crème à la pistache et physalis.

Menu entre 15000 et 18000 yens.

Uchitsu, 5-25-4 Hiroo, Shibuya-ku, Tokyo

4 réponses à Uchitsu, Tokyo

  1. Ariane dit :

    Bonjour Caroline
    je pars bientôt à Tokyo, j’adore les tempura mais je crains que cela ne soit un peu cher quand même ! Mais les asperges en tempura me font penser à celles que j’ai mangées au délicieux restaurant où nous étions le week end dernier à Cancale et que je vous recommande vivement : la Table Breizh Café. La merveille des merveilles y est une huître Tsarskaia en gelée de pomme !

  2. Ce Breizh Café a l’air effectivement enthousiasmant, merci du conseil !
    Concernant Uchitsu, ce n’était effectivement pas donné, mais ça valait le coup, il y a certainement d’autres restaurants à tempura à Tokyo plus accessibles, tu nous tiens au courant !

  3. Ariane dit :

    bonjour Caroline
    plus près que Cancale, je vous recommande une petite enclave purement japonaise si vous avez la nostalgie, délicieuse dans le style classique : Juan, rue de la Pompe :
    http://bit.ly/djjr4W .
    Les tempura à Tokyo, j’en ai testé pas mal et je n’ai pas encore trouvé le nirvana à prix raisonnables ! A Paris, il y en a des plutôt bonnes chez Kanno, dans le 17eme :
    http://bit.ly/cfDfOa

  4. Merci Ariane ! Juan, Kanno, je ne connaissais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT