Urbane

6 Mar 2007 • 750105 commentaires

Urbane a 3 mois et on lui souhaite tout le bonheur du monde ! A l’heure du déjeuner, elle nous a régalé d’une formule à 19 € (entrée, plat et dessert). Et si j’avais été moins gourmande (mais ça, c’est impossible), elle m’aurait aussi régalée pour 14 € (entrée et plat). Quand vous verrez le dessert, vous comprendrez tout de suite de quoi je parle… Une salle baignée de lumière, des murs blancs tout juste fréquentés par quelques photos prises en milieu urbain (fenêtres d’immeuble, façades…) des lambris peint d’un bleu généreux et un parquet doux à souhait. Une déco qui vise l’épure et le bien-être et dans laquelle on se sent terriblement bien. Il reste encore un peu d’aménagement nous dit-on, une bibliothèque à poser, les lectures de poésie à organiser le week-end, les DJ à programmer… car il y aussi une table de mixage, destinée à bercer nos oreilles de musique lounge le temps du brunch (16 €). Côté cuisine, c’est le cœur, euh, la carte d’Olivier qui parle. Une langue du marché, un marché ouvert sur le monde, les épices, les goûts d’aujourd’hui. Et ce midi, voici ce qu’il nous disait…

 

 

80-urbane

Des gambas fermes sur un lit de roquette ultra assaisonné et ça, ça fait du bien. J’aime aussi le mince filet d’huile et la goutte de citron, mais j’avoue que de temps en temps, une bonne vinaigrette moutardée, avec une pointe de tabasco comme Olivier la prépare, c’est divin. Il y a aussi quelques dés de poivron et un peu de lentilles qui posent parfaitement sur la roquette.

80-urbane2

 

 

Cabillaud cuit comme il faut, caché sous un coulis de tomate au basilic doux et gourmand (ce qui n’est pas toujours les cas question coulis de tomate), sur un riz pilaf, donc un peu ferme et croquant, parfumé aux épices, étoile de badiane, clou de girofle ! Et pour les amateurs, il y a le petit coup de salière et de poivrier Peugeot (donc électriques) à donner. Le bruit est tordant !

80-urbane3

 

Et pour finir (si j’ai craqué, c’est parce que je l’ai vu arriver à la table d’à côté quelques minutes avant), des pommes caramélisées, vraiment celles de la tatin, vous voyez ? avec épices, cannelle et graines de coriandre, une glace au lait d’amande vraiment étonnante et un petit financier moelleux et délicieux.

 

Le soir, les formules sont à 24 et 29 € et notre maîtresse de maison de son accent irlandais charmant, nous explique que c’est plus sophistiqué, plus recherché… stop ! n’en jetez plus ! Il me tarde déjà d’y goûter… saint-Jacques d’Erquy poêlées, mousseux curry vert et pilaf aux épices / rôti de magret de canard, huile de piment d’Espelette polenta et coco / sucette frangipane pruneaux et glace pain d’épices / blinis de sarrazin et compotée rhubarbe gingembre myrtilles, pour ne citer qu’eux…

 

Urbane

12 rue Arthur Groussier

75010 PARIS

T 01 42 40 74 75

Métro Goncourt

   

5 réponses à Urbane

  1. suiksuik dit :

    Je crois que je vais me laisser tenter par cette adresse. Les assiettes sont superbes ! je craque sur ces merveilleux gambas !

  2. pascale dit :

    Je confirme, c’est excellent. On a l’impression d’être à la maison avec un excellent chef qui cuisine avec amour. J’y retournerai c’est certain. Merci mille fois Caroline pour cette découverte.

  3. Caroline M dit :

    Oui, Suik-Suik, c’est un véritable coup de coeur ! Fonces-y ! Et maintenant je peux l’avouer : Pascale et moi, on a craqué pareil en voyant le dessert !

  4. adrian dit :

    Etrange – j’ai pas été convancu… certs , il y avait des plats interessent (saint jacques, purée « mash ») mais aussi des plats (le dessert, brownie) , sans interet – comme meme, je les souhait le success…

  5. CelineCook dit :

    Moi non plus pas convaincue à 100%…je trouve ça un peu « sage »! Il faudra peut être un autre essai…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT