Vegas’Pasta, Las Vegas

5 Jan 2009 • Etats-Unis9 commentaires

Une fois n’est pas coutume, je commence l’année avec une délicieuse assiette de pâtes, signée Mario Batali (vu quelques jours avant sur la chaîne Food battre Jamie Oliver lors d’une joute culinaire télévisée, à quand un tel concept en France ?) et dégustée au restaurant Enoteca San Marco, sur la place Saint-Marc recréée en plein cœur de l’Hôtel Venitian à Las Vegas.

250-Vegas'PastaDes pâtes odieusement al dente, enrobées de cubes de courge butternut bien caramélisés à la cuisson, de noisettes légèrement torréfiées (rien de tel pour rehausser les saveurs des fruits secs, pignons, amandes, noix, torréfiez-les tous) et parsemées de copeaux de ricotta fumée. Un délice !

Exquise année à vous tous !

9 réponses à Vegas’Pasta, Las Vegas

  1. Chrisos dit :

    Bonne année Caroline!
    ah, ce cher Mario Batali, le pape de la cuisine italienne à l’américaine!

  2. Entendre le prénom Mario me fait penser à ce réveillon 08 à NYC au Babbo, avec Brooke Shield me souriant (mais j’ai passé le reste de la soirée en encore plus exquise compagnie, ma femme).
    Chrisos, je ne cherche en rien à me montrer discourtois, mais je décèle une légère ironie dans votre ton quant à la réputation de ce « cher » Mario : ces pâtes « à l’américaine » ont beaucoup plus de tenu que nos nouilles à la française, souvent trop cuite.
    Il est une gageure qu’on sut s’approprier les « américains », c’est de se passionner pour les autres cuisines, et les rendre encore plus réjouissantes.
    Allez, je polémique mais c’est la loi du genre.
    Bonne année à tous.

  3. Je suis sortie il y a peu de Chaud brûlant … alors forcément, elles me parlent, ces pâtes.
    see ya

  4. Eliz dit :

    Alors ces vacances californiennes?
    Belle et Savoureuse Année à toi Caroline!

  5. @ Le Cookie Masqué
    Il ne vous reste plus qu’à tenter Dario Cechinni

  6. C’est bien le maestro-boucher ?

  7. Chrisos dit :

    >Nicolas G :
    je faisais en effet allusion à Chaud Brulant.
    j’ai diné au Babbo en 2004 (sans Brooke Shields…), j’avais trouvé ça bon, sans monter au 7e ciel. J’étais resté sur ma faim : une adresse aussi encensée par les media aurait du me faire plus d’impact.
    ce n’est qu’en découvrant l’envers du décor (en lisant ce livre) que j’ai poussé un ouf de soulagement : Batali est très malin, mais n’a rien de génial.
    Ses « maitres » italiens considèrent d’ailleurs qu’il était loin de maitriser la quintessence de la cuisine italienne.
    Cela ne lui enlève aucun mérite, mais on relativise.
    Et oui, les US sont un pays « éponge », qui absorbent le meilleur (mais aussi le pire) de ses immigrés.
    Cela dit, je préfère la cuisine italienne italienne à la cuisine italo-américaine (qui n’est, malgré tout, pas sans intérêt), que ce soit pour les pâtes ou les pizzas (je suis volontairement réducteur).

  8. Laurent dit :

    Salut Caroline,
    meme si j’etais plutot en desaccord sur Rue 57 quand tu es passee a New York, je dois dire que j’avais egalement ete assez impressione par la qualite des pates et de la charcuterie degustees a l’Enoteca San Marco (je mettrai quelques photos sur mon blog a l’occasion). Mais c’etait plutot cher pour ce que c’etait. D’un autre cote c’est Vegas 😉 Mais soyons fair, on mange plutot tres bien a Vegas (Bouchon de Thomas Keller, Daniel Boulud, Robuchon, le bread pudding du buffet du Wynn, … dans des registres et des prix varies)
    Pour le reste, les restos de Batali a New York, de Babbo a Del Posto, sont globalement decevants en terme de rapport qualite/prix et plutot surfaits. Paradoxalement, le plus interessant d’apres moi reste son resto de tapas Casa Mono (j’avais trouve mon repas un poil trop sale mais je ai dine qu’une seule fois). Batali est certainement un redoutable businessman et un bon cuisinier mais je pense qu’il y a plus interessant sur la scene New Yorkaise actuellement (David Chang notamment avec ses 2 Momofuku et Ko).

  9. – Eliz, de la démesure, des noms mythiques (Mulholland Drive, Hollywood, Beverly Hills et Melrose Avenue, Santa Monica…), le Grand Canyon, Vegas, des whaou poussés sans cesse, j’ai beaucoup aimé !
    – Merci à tous pour ces noms et ces lieux à piocher par ci par là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT