Café de la Salle Pleyel, de Bouche à Oreille

10 Oct 2007 • 750087 commentaires

Le Café de la Salle Pleyel vient d’ouvrir ses portes, mené de main de maître par Hélène Samuel (créatrice de Spoonfool et du Délicabar, en bref, son langage est celui du goût, du bon uniquement) et son chef-invité, Sonia Ezgulian (une cuisinière, mais pas seulement, créatrice d’happening culinaires et de livres décapants) présente jusqu’au mois de juin. Une cuisine à quatre mains, qui prend ses racines dans la gourmandise, le plaisir de faire découvrir, la vivacité des cuissons (wok et plancha), la fraîcheur des produits, le tout saupoudré de deux, trois pincées de créativité. Foncez !

Sur la rue Saint-Honoré, osez franchir les portes de la Salle Pleyel (il suffit juste de trouver celle qui est ouverte…), montez au 2e étage, soudain, la salle se déploie sous vos yeux avec virtuosité, cette immense salle baignée de lumière, avec son alternance de mobilier noir et de mobilier blanc, ses fresques rappelant les profils des dessins de Cocteau, ses rideaux en velours rouge qui bordent, façon théâtre, les hautes baies vitrées et ses néons suspendus au-dessus de vous dans une composition très « partition », je vous laisse découvrir…

137-salle-playel-cafeUne crème de chou-fleur d’une incroyable onctuosité (un goût de gratin de chou-fleur à la béchamel, en version lisse et onctueuse), dessus sont posées des lamelles de saint-jacques justes snackées, leur coeur résiste encore, avec à la fois beaucoup de fondant. Dessus, vous apercevez un mélange de fleur de sel et de grué de cacao, c’est délicieux, le sel et la note de cacao font ensemble des prodiges (comme ce gâteau au chocolat de Pierre Hermé qu’il suffit de saupoudrer de quelques grains de sel, pour qu’il révèle des saveurs de cacao chaudes et enivrantes).

137-salle-playel-cafe2

Chaque semaine, la fleur de sel sera ainsi parfumée d’un ingrédient, d’une épice…

Un cheeseburger aux cèpes, qui a la particularité de ne contenir que des ingrédients bien mitonnés, pleins de goûts et qui le rendent délicieux. Les oignons rouges sont un peu sucrés, les tomates légèrement confites, le steak fondant et savoureux m’est servi saignant (comme il m’a été demandé) et les tranches de fromage apportent aussi leur côté gourmand. Quelques cèpes sont disposés à côté, avec une pointe d’acidité (citron ou vinaigre) et la salade verte est bien assaisonnée (le trait de vinaigre l’emporte haut la main).

137-salle-playel-cafe3

La Ratatin de Sonia, une pomme au four, garnie d’une farce aux fruits secs (amandes, extrait d’amande amère, pistaches, noisettes, abricots) maniée à la façon d’un crumble, léger, fruité, gourmand et délicieux.

Sans oublier, la gremolata de la semaine, à parsemer sur les plats, quand on veut, où on veut, avec qui on veut, est composé de persil, de pistache et de zestes de combawa (ce citron vert exotique tout cabossé), le tout broyé et plein de parfums (moi, je ne l’ai pas saupoudré, mais mangé à la cuiller).

Après Sonia Ezgulian, viendra le temps d’un autre chef, d’autres idées, d’autres mets, d’autres surprises, sans parler des compositions chef-chef d’orchestre qu’Hélène Samuel a évoqué…

Du lundi au vendredi, de 12h à 15h, à la carte : 20-30 €
Le soir, bien sûr, les dîners d’avant-concert, à partir de 19h : formule à 25 € (une assiette composée, exmple : foie gras marbré et aigre-doux d’oignons, vinaigre balsamique et céleri à l’orange et au miel, macarons à la pistache, framboise et praliné et un verre de vin).
J’en ai profité pour prendre une place au concert de Rokia Traoré le 25/10, je vous raconterai le dîner…

Café Salle Pleyel
252 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 PARIS
T 01 53 75 28 44
Métro Ternes

Tags Technorati : , , ,

« Afaria

7 réponses à Café de la Salle Pleyel, de Bouche à Oreille

  1. kiki dit :

    ca a l air sublime ce cheeseburger

  2. Eliz dit :

    Quelle superbe présentation!!!
    Ce dessert m’a tapé dans l’oeil!
    Et je découvre de manière très intriguée ce mélange nommé « gremolata »!!

  3. miss Flop dit :

    Mmmmhhhhh… Que ça donne envie!
    Merci du tuyau, je sens que c’est mon prochain essai, celui-là.

  4. Caroline M dit :

    Kiki, ce cheeseburger pourrait s’appeler le « Pleyeldeluxe ».
    Eliz, la gremolata est une création purement Ezgulienne…
    Miss Flop, tu peux foncer les yeux fermés.

  5. très tentant tout ça !
    j’avais rencontré Hélène Samuel pour mon mémoire sur le marketing et la pâtisserie, elle m’avait beaucoup intéressé. elle semblait vraiment passionnée, et pas seulement aux aguets des dernières tendances, comme d’autre … Bref, je lui fais confiance, je te fais confiance : deux bonnes raisons de manger un burger !

  6. Caroline M dit :

    Une vraie histoire de femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT