La Bouvette, Ile de Ré

21 Juil 2010 • Ile de Ré3 commentaires

A l’occasion d’un séjour à La Rochelle, une virée sur l’Ile de Ré n’a jamais fait de mal à personne, surtout quand on a en ligne de mire son éclade. Cette recette de Charente-Maritime consiste à faire cuire des coquillages sur des épines de pin brûlantes et fumantes. Un côté barbecue et en même temps l’impression de revenir en des temps anciens, je ne sais pas pourquoi, mais ce parfum de fumée sur les doigts a quelque chose d’originel pour moi. Bref, voici la bonne pioche côté éclade. J’y étais allée une première fois il y a quelques années et je savais que j’y reviendrai… Vous savez quoi ? C’était encore meilleur que dans mon souvenir. Planqué du côté du Bois-Plage, ce restaurant aux airs de maison de pêcheur n’a pas grand chose à signaler du côté de la déco. On est loin de Question Maison. Et l’actuelle exposition de tableaux est une sorte de voyage initiatique en Inde… Je vous laisse apprécier.

370-Bouvette« La nouvelle formule 2010 », à 19 € : un verre de Pineau, une éclade mixte et une assiette de légumes. On ne pouvait rêver mieux (auparavant, l’éclade se servait uniquement en entrée), vive l’innovation. Mixte d’éclades, moules et vanets qui sont des petites pétoncles de la région, entre la Saint-Jacques et la coque pour moi. Les épines fument encore, on s’en prend plein le nez, on se jette dessus littéralement. Les moules sont extra charnues et bien fermes et ces vanets deviennent vite une addiction, iodés, fermes et sacrément goûteux. Le goût fumé ne nous lâche pas de la dégustation et c’est ça qui est bon.

370-Bouvette2

L’assiette de légumes en question. Pommes de terre de l’Ile de ré, carottes, céleri aux épices, courgette, impec.

370-Bouvette3

Et comme je n’ai pas pris de dessert à la Bouvette, je décide de me rattraper sur les glaces de La Martinière à Saint-Martin. Une immense devanture flambant neuve et ses 4 ou 5 vitrines aguicheuses, des parfums comme s’il en pleuvait, on ne sait que choisir. Deux boules dans leur pot (je ne suis pas fan des cornets en biscuit), vanille, noix de pécan et caramel et stracciatella. Moui, pas mal, mais je ne finis pas la stracciatella qui manque cruellement de chocolat. Et il faut avouer que les boules sont extra larges.

La Bouvette, Raise flottaise, Le Morinand, 17580 Le Bois-Plage en Ré, 05 46 09 29 87. Autre menu à 25,55 € et carte à 35-40 €

La Martinière, 19 quai de la Poithevinière, 17410 Saint-Martin de Ré, 05 46 09 20 99

3 réponses à La Bouvette, Ile de Ré

  1. Patrick CdM dit :

    J’aime beaucoup l’clade, et plus généralement, cuire les coquillages à la braise. « Vanet », c’est une déformation locale de « vanneau », l’autre nom de la pétoncle blanche, la plus répandue.
    Bon séjour si tu y es encore, je viens de lire que sur Ré, il y a depuis peu le seul élevage d’oursins au monde, ça m’intéresse beaucoup!

  2. babeth dit :

    Merci pour cette adresse qui semble délicieuse. Nous allons à L’ile de Ré en août, nous allons la tester. Bonnes vacances

  3. – Merci Patrick ! Ce fut très fugace comme visite.
    – Babeth, je tombe à point nommé dites donc ! Et merci, bel été à vous aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT